P1090061 2 1

La gastro-entérite

 

 

La Gastro-entérite

 

Qu'est-ce qu'une gastro-entérite .

La gastro-entérite est une maladie, le plus souvent d'origine infectieuse qui touche le tube digestif, en particulier l'estomac et l'intestin.

Elle se manifeste par une diarrhée plus ou moins abondante, des douleurs abdominales et/ou des ballonnements, un manque d'appétit, des nausées et des vomissements parfois associés à de la fièvre.

 

Est-ce vraiment grave ?

Si les gastro-entérites sont courantes, et peuvent donc être perçues comme banales, il faut être conscient qu'en particulier chez le nourrisson, certaines peuvent être responsables de vomissements et de diarrhées sévères. Le risque est alors la déshydratation, pouvant nécessiter une hospitalisation dans les cas les plus graves.

 

Comment l'attrape-t-on  ?

En hiver, la cause la plus fréquente de la gastro-entérite serait la contamination par des virus, qui se transmettent soit directement par contact entre individus, soit indirectement par l'intermédiaire d'objets (des jouets par exemple).

En été il s'agit le plus souvent de l'ingestion d'aliments ou de boissons contaminés par des bactéries, dont la prolifération est favorisée par la chaleur . On parle de toxi-infection alimentaire. Plus rarement, il s'agit de transmission de personne à personne  notamment par les mains.

 

Pourquoi faut-il être vigilant face au risque de gastro-entérite chez le jeune enfant ?

  • Tout d'abord, parce que ce petit enfant va souffrir de douleurs dans le ventre parfois très intenses, sans compter l'inconfort dû aux vomissements, à la diarrhée et à la fièvre.

  • D'autre part, il faut bien sûr être conscient que la maladie peut retentir sur l'organisation familiale et professionnelle : réveils nocturnes, éviction de la crèche, problèmes de garde à l'origine d'arrêts de travail.

  • Au sein de la famille, le risque de contracter une gastro-entérite est multiplié par 5 au contact d'un sujet contaminé (frère, soeur, …).

  • Enfin et surtout, parce que les gastro-entérites exposent le nourrisson et le petit enfant à un risque de complication grave : la déhydratation. Lorsqu 'elle est sévère, la déhydratation peut constituer une menace vitale, en particulier à ces âges vulnérables, et être à l'origine d'hospitalisation en urgence.

 

Peut-on éviter d'être contaminé ?

Les moyens de prévention sont le lavage fréquent des mains au savon, ainsi que le lavage des aliments à l'eau.

 

Que faire en cas d'infection déclarée ?

En cas de gastro-entérite déclarée, la meilleure prévention des complications consiste à lutter contre la déshydratation par :

  • l'administration régulière (en petites quantités et très fréquemment) de solutés de réhydratation orale (SRO) de façon précoce.

  • La ré-alimentation précoce des enfants (après 4 heures de réhydratation orale exclusive) pendant la réhydratation.

  • et la lutte contre la fièvre

Si vous allaitez votre bébé, l'alimentation au sein doit être maintenue chez le nourrisson présentant une diarrhée aiguë : une alternance entre les prises de SRO et les tétées permet une guérison plus rapide de la diarrhée et améliore l'état nutritionnel. Si votre enfant est nourri au biberon, l'alimentation doit être reprise très tôt, vers la 4ième heure après le démarrage de la réhydratation orale.

Il convient également de peser régulièrement votre bébé.

 

L'utilisation d'eau pure, d'eau de riz ou de boisson type « Cola » doit être évitée chez le nourrisson.

 

Si votre bébé présente les SYMPTÔMES SUIVANTS :

 

  • Diarrhée

  • Vomissements

  • Fièvre

 

Consultez rapidement votre médecin ou demandez conseil à votre pharmacien

 


 

 

 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 02 Avril 2014